ACTIONS > Poissons > Radiopistage saumon

ETUDE DE LA MIGRATION DES SAUMONS DE LA DORDOGNE PAR RADIOTELEMETRIE

Dans le cadre des travaux de restauration des poissons migrateurs, des dispositifs de franchissement (ascenseur et passes à poissons) ont été installés entre 1985 et 1989 sur les barrages du bergeracois (Bergerac, Tuilières et Mauzac). Ces aménagement se sont montrés fonctionnels et ont permis de rétablir l'accès des poissons vers la partie haute du bassin.

Mais avec le recul de plusieurs années d'observations approfondies menées par l'association Migrateurs Garonne Dordogne (MIGADO), des questionnements sont apparus sur l'efficacité de ces aménagements.

  • Permettent-ils de laisser passer suffisamment de poissons ?
  • Trop d'individus ne restent-ils pas bloqués au pied des barrages ?
  • Les poissons ne mettent-ils pas trop de temps à trouver les passes ?
  • Certaines manoeuvres d'exploitation des barrages ne perturbent-t-elles pas le bon fonctionnement des passes ?
  • Et finalement les barrages, même équipés, permettent-ils actuellement aux migrateurs de poursuivre leur cycle de vie normalement ?

Pour tenter d'apporter des réponses à ces questions, EPIDOR a lancé en 2010 une opération de radiopistage avec EDF (exploitant des barrages), l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) et l'association MIGADO, ciblée dans un premier temps sur les saumons.

Ce projet est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.

DOCUMENTS A TELECHARGER...
Documents
  
- Rapport radiopistage saumons 2010août 2011
- Note technique radiopistage saumons 2010avr. 2010
- Barrages du Bergeracois : bilan et problèmes à résoudreavr. 2009


CONTACTS...
OlivierGUERRIChargé de mission écosystèmes aquatiques, poissonsEPIDOR Castelnaud la chapelle05.53.59.72.17